Vos questions sont entre de bonnes mains

/ Succession / La donation /

Patrimoine disponible

Action en réduction succession

Tout le dossier Patrimoine disponible /

Action en réduction succession

Action en réduction succession

Partager
Envoyer par email

Lors de l'ouverture de la succession, le patrimoine du défunt est reconstitué de manière à préserver l'égalité entre les héritiers : c'est l'action en réduction de succession.

Comment gérer une rentrée d'argent imprévue

De son vivant, il est possible de prévoir une donation afin d'avantager un héritier ou un tiers à sa succession, en lui transmettant tout ou partie de son patrimoine.

La donation permet d'anticiper la transmission du patrimoine, qui a lieu en principe lors de la succession.

La donation présente en cela des avantages non négligeables, en contrepartie, elle est strictement encadrée, notamment concernant :

Calculez vos frais de succession Gratuitement

Action en réduction de succession : calcul du patrimoine

L'action en réduction de succession est la reconstitution du patrimoine au jour de la succession.

Lors de l'ouverture de la succession, l'inventaire du défunt est réalisé afin de permettre le partage du patrimoine entre les héritiers.

Pour respecter l'égalité entre les héritiers et la réserve héréditaire de chacun, on procède à une reconstitution fictive du patrimoine du défunt : cela permet d'établir les proportions respectives de la réserve héréditaire et de la quotité disponible.

Reconstitution du patrimoine lors de l'action en réduction de succession

La reconstitution fictive du patrimoine comprend :

  • le patrimoine au jour du décès : la valeur de la totalité des biens présents dans le patrimoine du défunt, diminuée des dettes éventuelles : il s'agit de l'« actif successoral » qui comprend également les legs,
  • les donations antérieures : la valeur des donations hors part successorale est prise en compte au même titre que la valeur des donations en avance sur héritage. Ces valeurs sont ajoutées à l'actif successoral.

Pour la reconstitution du patrimoine, on ne tient pas compte :

  • des présents d'usage,
  • des capitaux issus de l'assurance-vie.

Exemple d'action en réduction succession

X consent une donation en avance sur héritage d'une valeur de 100 € et une donation hors part successorale d'une valeur de 200 € :

  • à son décès, X laisse un patrimoine de 900 € et 3 enfants,
  • en présence de 3 enfants, la quotité disponible est de ¼ du patrimoine.

Afin de déterminer si les donations antérieures ne dépassent pas la quotité disponible, il faut les prendre en compte dans la reconstitution du patrimoine :

  • le patrimoine de X s'élève à 900 € (patrimoine au jour du décès) + 100 € (donation en avance sur héritage) + 200 € (donation hors part successorale), soit un total de 1.200 € : la quotité disponible est donc de 300 €,
  • les donations antérieures s'élèvent au total à 300 € soit exactement le montant de la quotité disponible.

La réserve héréditaire n'est pas atteinte, les donations antérieures ne sont donc pas réduites.

Atteinte à la réserve héréditaire : réduction des donations

L'action en réduction de succession protège la part des héritiers.

Si, contrairement à l'exemple précédent, les donations excèdent la quotité disponible, les héritiers réservataires peuvent exercer une action en réduction des donations.

Action en réduction de succession : selon le type de donation

Si c'est le cas, il faut distinguer les donations selon leur objet :

  • la donation en avance sur héritage : lorsque la donation est consentie à un héritier réservataire en avance sur héritage, la donation est rapportable, c'est-à-dire qu'elle est prise en compte dans la part successorale que reçoit le bénéficiaire au jour de la succession,
  • la donation hors part successorale : il s'agit d'un avantage concédé à l'héritier réservataire ; la donation s'ajoute à la part d'héritage du bénéficiaire.

Faites une simulation de vos frais succession

Exemple d'action en réduction de succession

X a 3 enfants U, V et W :

  • il consent à U et V chacun une donation en avance sur héritage d'une valeur de 800 €,
  • il consent à W une donation hors part successorale d'une valeur de 600 €.

Au décès de X, son patrimoine s'élève à 200 € (biens présents) + 800 € (donation à U) + 800 € (donation à V) + 600 € (donation à W), soit un total de 2 400 € :

  • la quotité disponible est donc de 600 €,
  • la part de réserve héréditaire de chaque enfant est de 600 €.

Conséquences :

  • la donation consentie à W hors part successorale ne dépasse pas la quotité disponible, il peut donc conserver les 600 € et doit recevoir en plus sa part de réserve héréditaire de 600 €,
  • les donations consenties à U et V sont rapportées à la succession : ils conservent les biens donnés, mais doivent en principe indemniser la succession à hauteur de 200 € chacun (la donation de 800 € à laquelle est retranchée la réserve héréditaire de 600 €).

Si W exerce l'action en réduction, il peut récupérer 200 € de U, 200 € de V et les 200 € du patrimoine présent au jour de la succession : il reçoit donc sa réserve héréditaire.

Bon à savoir : La valeur des donations antérieures est prise en compte au jour de la succession, sauf en cas de donation partage.

Quotité disponible dépassée : l'ordre de réduction des libéralités

En cas de dépassement de la quotité disponible, les héritiers peuvent intenter une action en réduction des libéralités (legs par testament et donations antérieures).

La réduction concerne d'abord les legs puis les donations, de la plus récente à la plus ancienne.

Exemple : X consent une donation :

  • hors part successorale de 100 € à son fils U en 2000,
  • en avance sur héritage de 180 € à sa fille V en 2005,
  • hors part successorale de 50 € à son dernier enfant W en 2010.

X décède en 2012, laissant un patrimoine de 150 € :

  • il a légué 10 € par testament à son ami Z,
  • le patrimoine au jour de la succession s'élève à 100 € (donation à U) + 180 € (donation à V) + 50 € (donation à W) + 150 € (biens présents), soit un total de 480 € :
  • la quotité disponible, en présence de 3 enfants, est de ¼ du patrimoine soit 120 €,
  • la réserve héréditaire de chaque enfant est également de 120 €.

Les libéralités accordées à U et W (donations hors part successorale) s'élèvent à un montant de 150 € : elles dépassent la quotité disponible à hauteur de 30 €.

La donation consentie à V dépasse également sa réserve à hauteur de 60 €.

Les enfants peuvent exercer une action en réduction sur 90 € (30 + 60), pour cela :

  • il s'agit d'abord de réduire le legs : Z ne reçoit rien,
  • ensuite il faut réduire la donation la plus récente (donation au profit de W) : W doit indemniser la succession à hauteur de 50 € c'est-à-dire rendre le bien donné en nature ou en argent,
  • enfin, V indemnise de même la succession à hauteur de 40 €.

Le patrimoine reconstitué comprend 150 € (biens présents) + 90 € (biens rendus), soit 240 € que U et W se partagent à parts égales.

Réduisez vos frais de succession


Pour aller plus loin

Cantonnement succession

Le cantonnement en matière de succession a été introduit par la loi n° 2006-728 du 23/6/2006. Il est possible pour le conjoint survivant selon l'article 1094-1 du Code civil ou pour un légataire : article 1002-1 du Code civil. Explications. Cantonnement [...]

Droits de mutation d'une succession

Les droits de mutation sont une somme d'argent que l'on doit payer à l'administration fiscale dès lors qu'un bien change de propriétaire. On distingue : les droits de mutation à titre onéreux : droits payables quand s'effectue une opération à titre n [...]

Dation en paiement

Dans une succession, on distingue les biens faisant partie du patrimoine national, par exemple, un monument historique, ou une œuvre d'art.L'héritier peut payer ses droits de succession en donnant ces biens à l'État : c'est la dation en paiement. Explicat [...]

Qui hérite des souvenirs de famille ?

En cas de décès, les biens du défunt sont répartis selon les règles de la succession. Mais, les souvenirs de famille obéissent à des principes particuliers. Zoom sur les conditions d'héritage des souvenirs de famille. Qu'est-ce qu'un souvenir de famil [...]

Succession en cas de remariage

En cas de décès, le conjoint survivant et les enfants du défunt ont certains droits sur sa succession. Des difficultés peuvent survenir quand le défunt a eu plusieurs conjoints et, éventuellement, des enfants de plusieurs mariage. Qu'en est-il de la succ [...]

Actif de succession

La succession comporte deux éléments principaux : l'actif et le passif. Le passif est constitué par les dettes du défunt et l'actif brut est la valeur totale des biens de la succession. L'actif net successoral, est la valeur de l'actif brut moins les dett [...]

Succession bloquée

On parle de succession bloquée quand les opérations de succession ne peuvent pas se poursuivre normalement. Il peut y avoir différentes causes de blocage. Nous vous indiquons les principales raisons, avec les solutions possibles dans notre astuce. Oblig [...]

5 documents nécessaires pour la succession

Lors du règlement d'une succession, des documents de nature différente sont établis. Pour vous simplifier la vie et rendre les démarches plus claires, nous vous proposons une liste des 5 documents le plus souvent nécessaires. Quels sont les 5 documents né [...]


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
christian odaert

retrait du secteur bancaire

Expert

frdric lassureur

ecrivain public - spcialis dans les questions d'assurances - diplm de l'enas

Expert

franois c.

juriste en droit des affaires, civil et pnal

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Vous voulez organiser vos frais de succession ?

Faites une simulation gratuite !

Optimisez vos frais de succession.

Gratuit et sans engagement !



Newsletter

Chaque semaine des astuces et des actus dans votre boîte aux lettres !
Inscrivez-vous maintenant :

Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.

Liens rapides

Tout le guide pratique succession

Tout le guide pratique