Vos questions sont entre de bonnes mains

Donation aux enfants

Partager
Envoyer par email

Malgré leur qualité d'héritier réservataire, il peut être judicieux de faire une donation à ses enfants de son vivant.

Famille dans l'ombre

De son vivant, on peut consentir une donation afin d'avantager un héritier à sa succession.

La donation est avantageuse : elle permet d'anticiper la transmission du patrimoine qui a lieu en principe lors de la succession.

Il existe différents types de donation :

Acte de donation

Calculez vos frais de succession Gratuitement

Donation aux enfants : plusieurs avantages

Deux hypothèses particulières justifient de consentir une donation aux enfants :

  • l'enfant a un besoin immédiat dans le cadre d'un projet : la donation entraîne la transmission immédiate des biens dans le patrimoine de l'enfant, qui n'a ainsi pas à attendre le décès de son parent,
  • un enfant se trouve dans une situation fragile : un handicap peut entraîner une certaine précarité au niveau financier ; donner de son vivant permet :
    • de pallier la précarité de l'enfant fragile,
    • éventuellement de le favoriser par rapport aux autres enfants.

La donation permet aussi d'éviter le paiement de droits de succession trop lourds.

Mode d'emploi de la donation aux enfants

La donation aux enfants peut être consentie dans différents cas.

Une donation consentie à un enfant peut être destinée à :

  • l'aider en avance sur la succession,
  • le favoriser par rapport à ses frères et sœurs.

Donation aux enfants : aider un enfant de son vivant

De son vivant, un parent peut donner à un enfant un bien ou une somme d'argent, au moyen d'une donation manuelle ou notariée.

L'enfant dispose immédiatement du don à son gré.

Selon la situation du donateur, différents types de donations sont envisageables :

Donation aux enfants pour les aider
Types de donation Principe
Donation sous conditions (donation graduelle)
  • L'enfant bénéficiaire est tenu de respecter les conditions imposées par le donateur, sous peine de révocation de la donation.
  • Ce type de donation permet de protéger l'enfant contre lui-même, afin notamment qu'il ne dilapide pas le don de manière irraisonnée.
Exemple : le parent donne une somme d'argent à un enfant, sous condition que ce dernier l'investisse dans un bien immobilier.
Démembrement de propriété Le donateur donne l'usufruit d'un bien immobilier, afin que l'enfant bénéficiaire puisse :
  • soit habiter gratuitement le logement,
  • soit louer le logement pour en percevoir les fruits.
Ce type de donation permet au parent donateur de garder le contrôle sur le bien, en en conservant la nue-propriété et donc le pouvoir d'en disposer.
Donation partage Le donateur organise a priori le partage de ses biens entre ses différents enfants. Les enfants reçoivent immédiatement leur part de patrimoine et les éventuels conflits à venir sont évités.
Donations successives
  • La donation entraîne le paiement de droits de donation, mais supprime par conséquent les droits de succession sur les biens donnés.
  • Les donations bénéficient d'abattements renouvelables importants.
  • Il est possible de liquider intelligemment son patrimoine de son vivant, jusqu'à éviter tous droits de succession.

Bon à savoir : Quel que soit son type, la donation destinée à aider un enfant sans l'avantager est faite en avance sur héritage.

Donation aux enfants : favoriser un de ses enfants

Il est possible de favoriser un enfant par rapport à ses frères et sœurs, lorsque la situation l'exige.

Différents types de donations sont envisageables :

Donation aux enfants : favoriser un enfant
Types de donation Principe
donation hors part successorale
  • La donation est consentie sur la quotité disponible du donateur, elle ne doit donc pas être rapportée à la succession.
  • Au décès du donateur, l'enfant bénéficiaire conserve le don et reçoit en plus sa part de réserve héréditaire.
Pacte successoral Lorsque le donateur veut avantager l'enfant au-delà de la quotité disponible, il peut - avec l'accord formel des autres enfants - lui donner du patrimoine qui constitue en principe la réserve de ses frères et sœurs. La donation peut donc être aménagée de manière à rétablir les droits des frères et sœurs :
  • donation graduelle : la donation est faite à l'enfant fragile, à charge pour lui de conserver le bien donné pour le transmettre, à son propre décès, à ses frères et sœurs,
  • donation résiduelle : la donation est faite à l'enfant fragile, à charge pour lui de transmettre le bien donné - à son propre décès - à ses frères et sœurs, si et seulement si ledit bien se trouve toujours en nature dans son patrimoine.
Donation simple
  • Le parent peut offrir des biens ou de l'argent à un enfant, au simple titre de cadeau, lors d'une occasion particulière.
  • Le cadeau n'est pas rapportable à la succession.

Faites une simulation de vos frais succession


Pour aller plus loin

Calculer l'abattement sur les droits de donation

Si vous avez reçu un don mobilier ou immobilier, vous devez payer des taxes sous la forme de droits de donation. Cependant, chacun peut bénéficier d'un abattement renouvelable tous les 15 ans. Cet abattement dépend du lien qui vous unit au donateur (c [...]

Qui hérite des souvenirs de famille ?

En cas de décès, les biens du défunt sont répartis selon les règles de la succession. Mais, les souvenirs de famille obéissent à des principes particuliers. Zoom sur les conditions d'héritage des souvenirs de famille. Qu'est-ce qu'un souvenir de famil [...]

Usufruit temporaire

La propriété d'un bien se compose de l'usufruit et de la nue-propriété : La nue-propriété permet de disposer du droit de vendre ou de donner ledit bien.L'usufruit offre la possibilité d'user et de percevoir les revenus produits par le bien concerné. Le [...]

Transmission du patrimoine dans une famille recomposée

Transmettre des biens lorsque l’on a des enfants issus de deux unions différentes n’est pas simple. La chose se complique encore plus si on émet le désir de transmettre aux enfants d’un nouveau conjoint, concubin ou partenaire de PACS. En effet, l’imposit [...]

Cantonnement succession

Le cantonnement en matière de succession a été introduit par la loi n° 2006-728 du 23/6/2006. Il est possible pour le conjoint survivant selon l'article 1094-1 du Code civil ou pour un légataire : article 1002-1 du Code civil. Explications. Cantonnement [...]

Lien de parenté

Qu'est-ce qu'un degré de parenté ou une ligne ?Ces notions sont précisément définies par les articles 741 à 745 du Code civil. Elles fondent les idées de génération et de parenté. Elles ont aussi des conséquences sur les successions. Nous faisons le point [...]

Cadeau excessif : déclaration au fisc

Vous avez reçu un cadeau de valeur de la part d’un membre de votre famille et vous vous inquiétez quant à l’aspect fiscal ? Vous avez raison, mieux vaut prendre les devants et faire les choses en règle. Qu’est-ce qu'un « cadeau excessif » ? Il s’agit d’un [...]

Succession entre frères et sœurs

En l'absence de testament, les droits des frères et sœurs du défunt sur la succession sont limités. Faire de ses frères et sœurs ses héritiers nécessite donc de le prévoir à l'avance par testament. La liberté du testateur n'est pas totale en la matière. [...]

5 pistes pour mieux gérer l'argent de ses enfants

Les représentants légaux de l'enfant doivent toujours veiller à préserver ses intérêts en décidant de la gestion la plus appropriée de son argent. Voici quelques clés pour réussir ce défi. 5 pistes pour mieux gérer l'argent de ses enfants


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
christian odaert

retraité du secteur bancaire

Expert

frédéric lassureur

ecrivain public - spécialisé dans les questions d'assurances - diplômé de l'enas

Expert

bernard p.

retraité de l'assurance

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Vous voulez organiser vos frais de succession ?

Faites une simulation gratuite !

Optimisez vos frais de succession.

Gratuit et sans engagement !



Newsletter

Chaque semaine des astuces et des actus dans votre boîte aux lettres !
Inscrivez-vous maintenant :

Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.

Liens rapides

Tout le guide pratique succession

Tout le guide pratique