Vos questions sont entre de bonnes mains

Donation de son vivant

Partager
Envoyer par email

La donation de son vivant, effectuée tous les 10 ans, permet de bénéficier d'avantages fiscaux importants.

Grands-parents et leur petite-fille

De son vivant, on peut consentir une donation afin d'avantager un ou plusieurs héritiers à sa succession.

La donation est avantageuse : elle permet d'anticiper la transmission du patrimoine qui a lieu en principe lors de la succession.

Certains types de donation donnent lieu à des abattements fiscaux :

Calculez vos frais de succession Gratuitement

Donation de son vivant : les avantages fiscaux

Un mode de défiscalisation adapté aux patrimoines importants.

En l'absence de donation de son vivant, le patrimoine d'un individu est transmis aux héritiers à son décès, selon les dispositions légales éventuellement aménagées au moyen d'un testament.

Les héritiers sont soumis au paiement de droits de succession et de frais de succession extrêmement lourds.

Les donations sont également soumises à des droits.

Les droits de donation sont soumis à un barème différent, bénéficiant d'abattements non négligeables.

Grâce à cela, il est possible, au moyen de donations successives de son vivant, de transmettre la totalité du patrimoine en totale exonération d'impôts.

Des donations tous les 15 ans

Les avantages fiscaux sont applicables quel que soit le type de donation : donation manuelle, donation notariée, donation en nature (biens) ou en argent (somme d'argent).

Les donations doivent être espacées de 15 ans, afin de bénéficier du renouvellement des abattements.

Le montant de l'abattement applicable dépend du lien de parenté entre le donateur et le bénéficiaire.

Les avantages fiscaux sont cumulables avec les dispositions relatives au don d'argent (don TEPA).

Les abattements sont applicables même en cas de démembrement de propriété.

Trouvez un avocat pour vos démarches

Donation de son vivant : barème des abattements

Voici quels montants il est possible de donner, tous les 15 ans, en totale exonération d'impôts :

Donation de son vivant : quels montants ?
Bénéficiaire de la donation Montant exonéré de droits de donation
Enfant 100 000,00 €
Parent ou grand-parent
Handicapé 159 325,00 €
Époux et partenaire de PACS 80 724,00 €
Petit-enfant 31 865,00 €
Frère ou sœur 15 932,00 €
Neveu ou nièce 7 967,00 €
Arrière petit-enfant 5 310,00 €
Concubin 0,00 €

Ces abattements valent pour chaque donateur et chaque bénéficiaire. Ainsi, si un couple a trois enfants, chaque parent peut faire une donation de 100 000 € à chacun des enfants, ce qui revient à 200 000 € en tout par enfant. Les 600 000 € ainsi donnés sont exonérés de droits.

Exemple de donation de son vivant

X et W ont un patrimoine de 1 200 000 €, qu'ils souhaitent transmettre à leurs 2 enfants Y et Z.

En 2012, X et W peuvent chacun donner 100 000 à Y et la même somme à Z, sans payer de droits de donation. Ils renouvellent l'opération en 2027.

Ils auront ainsi transmis 800 000 € sans payer aucun impôt. S'ils décèdent 15 ans plus tard, les droits de succession seront de 15% sur un montant de 100 000 € pour chacun des enfants.

Si X et W ne consentent pas ces donations, Y et Z devront s'acquitter chacun, à l'ouverture de la succession, de droits de 20% sur 500 000 € de patrimoine.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
clément legagneux

fiscaliste | l formation

Expert

janine lb

retraitée

Expert

lucien capdecomme

expert-comptable | expertise comptable

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Vous voulez organiser vos frais de succession ?

Faites une simulation gratuite !

Optimisez vos frais de succession.

Gratuit et sans engagement !



Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.

Liens rapides

Tout le guide pratique succession

Tout le guide pratique