Haut

Poser 1 question
Sommaire
Lettres
et contrats  
En savoir plus

Donation résiduelle

Le donateur peut avantager successivement plusieurs bénéficiaires.

Il est possible, de son vivant, de prévoir une donation afin d'avantager un héritier ou un tiers à sa succession, en lui transmettant tout ou partie de son patrimoine.

Femme signe un papier

Il existe différents types de donation :

Donation résiduelle : organisée sur le long terme

Idéale si le donateur a un enfant fragile (handicap physique ou mental) ou un enfant qui n'a lui-même pas de descendance.

La donation résiduelle est consentie à un bénéficiaire qui devra transmettre à un second bénéficiaire choisi par le donateur ce dont il n'a pas disposé.

Donation résiduelle : le 1er bénéficiaire peut disposer du bien

Ainsi, contrairement à la donation graduelle, le premier bénéficiaire peut disposer du bien.

Il peut effectuer tout acte de disposition à titre onéreux sur le bien donné :

  • vente,
  • transformation.

Mais le premier bénéficiaire ne peut disposer du bien à titre gratuit : il ne peut ni le léguer par testament, ni donner le bien.

Exception : Lorsque le premier bénéficiaire est un héritier réservataire et que la donation est consentie en avance sur héritage, le premier bénéficiaire peut disposer du bien par testament ou donation.

2e bénéficiaire de la donation résiduelle : reçoit ce qu'il reste

Le second bénéficiaire ne reçoit que ce qui reste du bien.

Il ne peut revendiquer la possession :

  • ni de l'argent de la vente du bien,
  • ni des biens acquis avec cet argent, si c'est le cas.

Exception : Lorsque la donation porte sur des valeurs mobilières, les nouvelles valeurs mobilières acquises suite à la vente des premières sont transmises au second bénéficiaire.

Donation résiduelle : le mode d'emploi

La donation résiduelle est un acte authentique qui nécessite le consentement de chacun des deux bénéficiaires successifs et la présence d'un notaire.

Elle peut être consentie au profit de n'importe quel bénéficiaire, à charge pour lui de transmettre ce qu'il en reste à n'importe quel autre bénéficiaire du choix du donateur.

Exemple : Le donateur donne un appartement à un ami, à charge pour lui de le transmettre à l'enfant du donateur.

Le second bénéficiaire :

  • reçoit le bien au décès du premier bénéficiaire,
  • est tenu de payer des droits de donation calculés selon son lien de parenté avec le donateur, et non avec le premier bénéficiaire.

Exemple : X donne un bien à son fils, à charge pour lui de transmettre ce qu'il en reste à son petit-fils. Le fils paye des droits de donation après abattement parent/enfant ; le petit-fils paye des droits de donation après abattement grand-parent/petit-enfant.

En savoir plus : donation de son vivant

Cette page vous a intéressé ?

Envoyer à un ami
Télécharger & imprimer le guide

Pour aller plus loin ...

  • Les avantages financiers de consentir une donation  | Astuce

    La donation est un acte auquel les Français ont de plus en plus recours en raison des nombreux intérêts qu’elle recouvre. En voici la démonstration. Les avantages de consentir une donation

  • Successions : vers la fin de l’avantage corse  | ACTU

    Le régime fiscal préférentiel applicable aux successions dont bénéficiait la Corse s’achèvera en… 2017 en raison du projet de loi de finances 2014. Cette niche fiscale avait été intronisée en 1801 pour compenser les handicaps de l’insularité. La fin d’un [...]

  • Peut-on attaquer un testament avant le décès?  | ACTU

    (Avec RelaxNews) Si vous êtes tombé « par hasard » sur le testament de votre vieille mère et avez découvert qu'elle léguait l'ensemble de sa fortune à Princesse, son teckel à poil ras que vous n'avez jamais pu supporter, ne vous fatiguez pas. Vous ne pou [...]

  • Favoriser son conjoint dans une succession  | FICHE PRATIQUE

    Dans une situation où votre conjoint ne pourrait bénéficier d'une part importante de votre héritage qu'en l'absence de descendants, vous avez la possibilité de recourir à certains actes notariés, voir à un changement de régime matrimonial, afin de lui [...]

  • Faire une donation  | FICHE PRATIQUE

    On ne peut pas donner de bien mobilier ou immobilier à quiconque, qu'il s'agisse d'un ayant-droit ou d'une personne sans lien de parenté, sans que les donataires (ceux qui reçoivent) n'aient à payer de droits de mutation. C'est pour cette raison que [...]

  • Comment faire une donation graduelle ?  | FICHE PRATIQUE

    La donation graduelle permet à une personne d'effectuer un don à un premier bénéficiaire, que celui-ci transmettra à un deuxième bénéficiaire. Le premier bénéficiaire n'a pas le droit de céder le bien donné, que le deuxième bénéficiaire recevra au déc [...]

  • Transmettre son entreprise par donation gradu (...)  | FICHE PRATIQUE

    La donation graduelle d'entreprise vous permet de donner les parts d'une société à deux personnes, en deux temps. Le premier bénéficiaire reçoit la société, et peut donc la diriger ou mandater un tiers pour le faire. Au décès du premier bénéfi [...]

  • Comment faire une donation partage ?  | FICHE PRATIQUE

    La donation-partage permet à des personnes de transmettre une partie de leur patrimoine à leurs enfants, petits-enfants ou autres ayants droit, et ce avant leur décès. Les donateurs (ceux qui donnent) doivent s'assurer de répartir équitablement ent [...]

 
 

Poser une question
sur le forum

Téléchargements

Le guide de la succession
Le guide de la succession

Guide, question-réponses, astuces
207 pages - 2014 - pdf

 Télécharger e-Bibliotheque : 4700 documents Gratuit

Retrouver ComprendreChoisir sur :

Donation
résiduelle : avantages de la donation résiduelle
© 2007-2014, Fine Media | Qui sommes-nous ? | Contact | CGU | Charte de modération | Plan du site | Devenez rédacteur
Professionnel, soyez présent gratuitement sur notre site | Recevoir des demandes de devis, contacts qualifiés | Publicité & partenariats | Agence RP, eRéputation